La troupe …

Le Petit Théâtre Dakôté est né fin 1999 à Hérisson sur les rives de l’Aumance.

Après 10 ans de tours du monde avec le Footsbarn Théâtre, « Les Dakôté »ont décidé de poser leurs valises dans un coin de bocage pour écrire et fabriquer un théâtre qui leur ressemble : libre, tout terrain, généreux…

 

Femmes Dakôté

  • Agnieszka Kolosowska-BihelComédienne, metteuse en scène
  • Bénédicte FlatetComédienne
  • Dominique TerramorsiComédienne
  • Laure GuilhotPlasticienne
  • Isabelle VédieComédienne

Hommes Dakôté

  • Sébastien SimonChanteur, musicien, auteur, compositeur, arrangeur
  • Florent PetersAdministration, diffusion
  • Jérémy RavouxMusicien, Régisseur Son, Eclairagiste
  • Christophe BihelComédien, metteur en scène, auteur, adaptateur
  • Mathieu Dioncomédien
  • Michel DruezCréateur Lumières
  • Mathieu BassahonDakôté nouveau, créateur lumières Muséum...

 

Dakôté et les théâtres du monde

Notre aventure en Auvergne est le fruit d’un parcours d’une vingtaine d’années de théâtre à travers le monde, de rencontres, de résidences, d’écoute assidue, de désirs fous de vivre notre métier librement, pour enfin se poser quelque temps, pour fabriquer et polir le théâtre de nos rêves. Avant de repartir ?… Ces années de voyages sont notre bagage, boîte à outils précieuse.
Nous avons fait notre tour du monde des théâtres comme le compagnon fait son tour de France : non comme un choix mais une absolue nécessité.
Nous avons eu la chance d’entendre assez tôt des maîtres, importants.
C’était écouter, ne pas tout comprendre mais absorber.
C’était être là, au bon moment, au plus près, par la grâce du hasard et de la curiosité.
Nous avons connu (un peu…) la vie du monde, nous voyagions pour travailler. Nous souhaitions, non pas « consommer » de la culture, mais consumer de la vie.
Nous avons coupé le cordon des racines, nous n’avons pas joué pendant des années dans notre langue natale. Nous l’avons oubliée pour la retrouver avec force. Nous avons servi tous les théâtres et tous les styles avec le même désir de bonheur. Nous nous sommes trompés aussi…
Nous nous sommes passionnés pour les théâtres Balinais, Nô, Kathakali … Nous avons su admirer, nous avons tenté de saisir, pour un jour, traduire à notre façon, ces sensations profondes et enfantines, sortes de petites flammes parvenues jusqu’à nous depuis la nuit des temps… Nous avons aussi bu de la bière et observé les gens.
Nous avons pu travailler de longs mois avec des acteurs Polonais, Anglais, Indiens, Allemands, Africains, Russes, Américains, Danois, Espagnols, Français… Nous avons frémi, ri, douté, trimé, inventé, et nous sommes engueulés dans toutes les langues, mais avons surtout fabriqué… Ensemble.
Nous avons cru reconnaître la fin d’un cycle… et quitter. « Apprendre puis donner, puis partir puis apprendre puis donner puis partir… Quelquefois revenir… Aussi… »
Nous souhaitons être toujours parfaitement libres. Nous concevons l’art du théâtre comme un troc, ardu mais toujours tendre et généreux.
Ecrire, fabriquer un théâtre fait d’histoires pour les parents, les enfants et les oncles et les tantes, les cousins, les cousines et les vieux : du théâtre « Smala » ?… Tiens, c’est une idée ça ! Pourquoi pas ?

 Les Dakôté